top of page

EXPOSITION: ‘PAOLO ROVERSI’ AU PALAIS GALLIERA (PARIS)


Lumière, artisanat et innovation… la photographie de Paolo Roversi est inédite dans sa technicité comme dans sa créativité. Un art à l’esthétique unique que l’on retrouve pour la première fois exposé à Paris, où, du 16 mars au 14 juillet 2024, le Palais Galliera propose une monographie spécialement dédiée au travail du célèbre photographe italien.



Installé à Paris en 1973, Paolo Roversi est aujourd’hui reconnu internationalement pour ses nombreuses collaborations dans l’univers de la mode. À travers 140 photographies, grands formats ou tirages Polaroïd, mais aussi une sélection d’archives (magazines, catalogues…), l’exposition revient sur 50 ans d’une carrière professionnelle et artistique exceptionnelle.



Dans les années 1980, alors que la mode vit à cent à l’heure, Paolo Roversi choisit l’instantanéité du Polaroïd -qu’il a su aujourd’hui habilement remplacer par le numérique.



Lorsque les temps sont aux décors naturels ou artificiels, le photographe italien décide de travailler son art uniquement en studio, sur fond neutre, dans un atelier sous verrière, afin de jouer avec la lumière naturelle comme le faisaient avant lui les pionniers de la photographie du 19e siècle.



Une lumière avec laquelle il aime aussi composer dans l’obscurité, usant d’une lampe torche pour éclairer d’un ou plusieurs halos blancs ou colorés, tel détail, tel relief, ou telle partie d’un vêtement ou d’un corps. Grâce à cette technique inédite qu’il a inventée, Paolo Roversi crée des œuvres photographiques uniques où, dans le flou des jeux d’ombre et de lumière, les silhouettes et les objets ressortent ou s’évaporent, les contours se troublent ou s’intensifient, et les éléments se colorisent ou s’obscurcissent.



Enfin, s’inspirant des photographies surréalistes de Man Ray (1890-1976) et Erwin Blumenfeld (1897-1969), il laisse habilement les hasards et les accidents s’immiscer dans son travail, jouant des longs temps de poses, ou du développement parfois aléatoire des Polaroïd, pour créer des flous, des anomalies ou des dédoublements de silhouettes à l’esthétique tout expérimentale et innovante.



Reconnu dans le monde entier, Paolo Roversi a travaillé, et travaille encore, avec les plus grands créateurs de mode -de Yohji Yamamoto à Comme des Garçons, en passant par Dior, Cerruti 1881, Azzedine Alaïa, Acne Studios ou Alberta Ferretti et Roméo Gigli; mais aussi avec les plus prestigieux magazines de mode –Vogue (Italia, British, France, Uomo), Self Service, Égoïste, Luncheon, Elle, Marie Claire…; et les mannequins les plus célèbres du monde, d’Inès de la Fressange à Naomie Campbell, en passant par Kate Moss, Audrey Marnay, ou encore Natalia Vodianova.

 


Des silhouettes de mode aux portraits plus intimistes, l’esthétique, le talent et la signature de Paolo Roversi se révèlent dans la douceur des noirs et blancs et des sépias, dans la profondeur et l’intensité des couleurs et des clairs-obscurs, ainsi que dans les flous saturés ou noircis. Sa photographie singulière et sensible ne peut qu’interpeller et susciter notre imaginaire et nos émotions.

MON AVIS

 

S’il est un musée à visiter lorsqu’on aime la mode et la création, c’est bien le Palais Galliera, musée de la Mode de Paris. Que l’on soit passionné ou curieux, ses expositions invitent à rêver autant qu’elles inspirent.

 

Cette première rétrospective dédiée à Paolo Roversi est, selon moi, un incontournable pour qui aime la photographie. Que vous connaissiez son travail ou non, le talent et la créativité de l’artiste ne peuvent que vous émerveiller.

  

INFORMATIONS PRATIQUES

 

  • Quoi ? Exposition ‘Paolo Roversi’

  • Quand ? Du 16 mars au 14 juillet 2024 Du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne les jeudis jusqu’à 21h

  • Où ? Palais Galliera, musée de la Mode de Paris 10, Avenue Pierre Ier de Serbie, Paris 16e www.palaisgalliera.paris.fr



Kommentarer


bottom of page