top of page

EXPOSITION: ‘RENOIR À GUERNESEY, 1883’ À GIVERNY


Du 14 juillet au 10 septembre 2023, le musée des impressionnismes de Giverny, dans l’Eure (27), présente un exposition exceptionnelle dédiée au séjour du peintre Pierre-Auguste Renoir à Guernesey, il y a tout juste 140 ans, en septembre 1883: «Renoir à Guernesey, 1883».

Située au large des côtes françaises de la Normandie, l’île anglo-normande de Guernesey est surtout connue pour avoir accueilli Victor Hugo lors de son exil hors de France entre le 11 décembre 1851 et le 5 septembre 1870 -il vivra à Guernesey du 31 octobre 1855 au 15 août 1870 (voir le point histoire en fin d’article). Mais peu de Français savent que l’île a aussi accueilli d’autres artistes, inspirés par son climat quasi-méditerranéen unique au cœur de la Manche et ses paysages naturels. Parmi eux, le célèbre peintre impressionniste Pierre-Auguste Renoir qui y restera cinq semaines. Un séjour inspirant puisqu’il réalisera plus d’une trentaine de tableaux à Guernesey!

Si Renoir choisit de séjourner à Guernesey, accompagné de son ami journaliste Paul Lhote et de sa future épouse Aline Charigot, c’est d’abord parce que le charme de l’île est vantée dans de nombreux guides de l’époque, mais aussi parce qu’en admirateur de Victor Hugo, le peintre cherche à découvrir le lieu de son exil passé.


Mais il s’agit aussi pour Renoir de retrouver le goût de son art. À 43 ans, le peintre, déjà mondialement renommé, a le sentiment d’être arrivé aux limites de sa peinture impressionniste, et d’avoir été, comme il le dit, «au bout de l’impressionnisme», ne sachant plus «ni dessiner, ni peindre». Renoir a donc besoin de prendre du recul et d’explorer de nouvelles inspirations. Il se lance alors dans une série de voyages (Italie, Algérie…) en quête de renouveau. Ses inspirations, il les trouvera finalement à Guernesey, une île qui marque ainsi un tournant dans son œuvre.


Logé près de Port Saint-Pierre, il arpentera les chemins côtiers jusqu’au lieu-dit du Moulin Huet, une baie bien connue des artistes avec ses roches massives et ses eaux cristallines. Renoir va y développer un nouveau regard sur le paysage et la figure humaine. Inspiré par la nature sauvage et le relief accidenté de l’île, il va retrouver l’envie de peindre. Lui qui était habitué à surtout réaliser des portraits, prend goût aux paysages auxquels il apporte une luminosité intense et quasi photographique d’un nouveau genre.


Renoir va ainsi se doter d’un style plus libre, influencé en partie par la liberté des Anglais et surtout des Anglaises de Guernesey qui ont l’habitude surprenante pour l’époque de se déshabiller, sans pudeur, derrière les rochers caressés par les vagues. Une liberté qui amuse l’homme et qui se retrouvera dans les œuvres de l’artiste qui intègrent désormais la figure du nu au cœur des paysages. Des nus qui inspireront plus tard ses célèbres baigneuses peintes dans les années 1900.


L’exposition du musée des impressionnismes, organisées en partenariat avec Art of Guernesey et Guernesey Museums & Galleries, rassemble pour l’occasion une quinzaine de tableaux de Renoir réalisés pendant ce séjour, mais aussi des photographies (le travail de Paul Chambers, photographe contemporain originaire de Guernesey, est fascinant !), des gravures et des documents qui permettent de recréer l’atmosphère de ce voyage artistique sur l’île anglo-normande.


Point histoire : Pourquoi Victor Hugo s’exile-t-il ?

En 1851, Louis-Napoléon Bonaparte, neveu de Napoléon 1er, élu président de la IIe République le 10 décembre 1848, souhaite réviser la Constitution afin de pouvoir brider un second mandat. Ayant échoué par les voies législatives, il décide d’un coup d’Etat. À coup de propagande, il discrédite l’Assemblée réactionnaire comme les alternatives socialistes. Le 2 décembre 1851, date anniversaire du Sacre de son oncle (2 déc.1804) et de la victoire d’Austerlitz (2 déc.1805), il lance un appel au peuple et à l’armée via une campagne d’affichage. Il annonce dissoudre l’Assemblée et rétablir le suffrage universel et propose un plébiscite. Les députés opposants sont arrêtés. Des républicains tentent de soulever le peuple, parmi lesquels Victor Hugo. L’armée réprime la révolte à Paris et en Province mais la majorité des ouvriers ne réagit pas: Louis-Napoléon Bonaparte a gagné la confiance du peuple. Le plébiscite des 20 & 21 décembre est un succès. Le 14 janvier 1852, la nouvelle Constitution partage le pouvoir législatif en 3 assemblées dont 2 nommées par le président (Conseil d’Etat et Sénat). Le Corps législatif (députés), élu pour 6 ans au suffrage universel, dépend des 2 autres: l’exécutif est renforcé, le législatif affaibli. Élu pour 10 ans, Louis-Napoléon Bonaparte propose au Sénat de rétablir l’empire. Après plébiscite, le Second Empire est proclamé le 2 décembre 1852. Louis-Napoléon devient Napoléon III.

Revenons en décembre 1851. Après avoir essayé d’organiser la résistance face au coup d’État du président Louis-Napoléon Bonaparte, Victor Hugo n’a plus le choix: il doit se cacher pour échapper aux arrestations. Le 11 décembre, déguiser en ouvrier sous le nom d’emprunt de Lanvin, il fuit la France, son pays, pour la Belgique, rejoint par sa maîtresse, Juliette Drouet. Le 9 janvier 1852, il est officiellement banni de France par un décret. C’est à Bruxelles qu’il publie son célèbre pamphlet accusateur envers le nouvel empereur qu’il qualifie de «Napoléon le Petit» par opposition à Napoléon 1er, «le Grand». Suite à cette publication, il doit fuir la Belgique. Gagnant l’Angleterre, il se réfugie d’abord sur l’île anglo-normande de Jersey où il restera avec son épouse Adèle et leurs enfants, du 5 août 1852 au 31 octobre 1855, date à laquelle il est contraint de s’installer à Guernesey.

En effet, après avoir protesté et critiqué par voie de presse la visite officielle de Napoléon III à Londres en avril 1855, il est banni de Jersey et s’exile donc à Guernesey avec son fils François et sa maîtresse Juliette Drouet. Il y habitera du 31 octobre 1855 jusqu’au 15 août 1870, date à laquelle, il profite de la guerre franco-prussienne déclarée le 19 juillet précédent pour revenir en France. Après un court séjour belge, il rentre en France à la chute du Second Empire, au lendemain de la proclamation de la IIIe République le 4 septembre 1870.


Après votre visite de l’exposition consacrée au travail de Renoir, n’hésitez pas à poursuivre par la belle collection permanente du musée.

INFORMATIONS PRATIQUES


L’exposition « Renoi à Guernesey, 1883 » est présentée au musée des Impressionnismes du 14 juillet au 10 septembre 2023.


Le musée est ouvert tous les jours cet été sauf le 1er septembre, entre 10h et 18h.

Toutes les informations sont à retrouver sur le site du musée.


SOURCES

  • Visite commentée de l'exposition

  • Dossier de presse de l'exposition

Commentaires


bottom of page