LE STYLE NAPOLÉON III, C’EST QUOI ?



Style Second Empire ou Napoléon III: de quoi parle-t-on?


En même temps que le retour de l’empire en 1852, Napoléon III veut en restaurer le faste et la grandeur. L’architecture et les décors vont alors servir l’image du régime et évoluer vers un style chargé au goût prononcé pour le luxe et le faste.



Si on parle de style Napoléon III, c’est surtout l’impératrice Eugénie qui va influencer l’évolution des arts décoratifs de l’époque. Admiratrice des styles anciens comme le style Louis XVI ou encore le style du mobilier de Marie-Antoinette qu’elle utilise d’ailleurs dans ses appartements, elle va privilégier un style éclectique mélangeant les influences du passé.

Parmi les styles qu’on retrouve associés au style Second Empire, on citera:

  • L’influence de l’architecture antique et notamment gréco-romaine

  • Le style néo-renaissance inspiré des Renaissances française et italienne

  • Le néoclassicisme cher à Louis XVI, avec ses lignes droites ornées de motifs, de médaillons ou encore de guirlandes fleuries

  • Le style dit néo-rococo ou néobaroque hérité du style Louis XV avec ses courbes et ses ornements tortueux et surabondants.

Le style Napoléon III propose ainsi un style de décoration délibérément somptueux, peu soucieux de la réalité historique, mais qui met au centre l’esthétisme avec une abondance de polychromie et d’ornementations élaborées.


Mais attention ! Contrairement aux styles du passé cités précédemment, et à la différence du Premier Empire où l’apparat prenait le dessus, le style Second Empire s’inscrit dans la continuité du style Louis-Philippe des années 1830/40.

Louis-Philippe d'Orléans, issu de la branche cousine des Bourbon qui régnaient alors, devenu Louis-Philippe 1er a régné juste avant Napoléon III pendant la Monarchie de juillet entre 1830 et 1848.


Le style Louis-Philippe est ce style bourgeois et romantique où le confort et la fonctionnalité du mobilier s’accordent avec la richesse ostentatoire de ses décors.

On voit alors apparaître de nouveaux meubles sous le Second Empire comme le pouf, la boudeuse ou encore le confident. Ce sont des meubles avant tout confortables et aux fonctions particulières et bien précises.

Par ailleurs, l’industrialisation s’accélère sous Louis-Philippe, mais surtout au Second Empire.

Les technologies et les innovations en matière de fabrication vont permettre une production plus massive d’objets et de meubles qui imitent les styles du passé à moindre coût. Le style Napoléon III, comme le style Louis-Philippe avant lui, va ainsi pouvoir se décliner, et donc se diffuser, plus facilement auprès d’une population bourgeoise plus large.


A Paris, un lieu rassemble à lui seul le style Napoléon III : l’Opéra Garnier, dans le quartier Haussmann de la capitale. C’est l’architecte Charles Garnier qui le dit lui-même au moment où il présente son projet devant Napoléon III et Eugénie au Palais des Tuileries en 1861. L’impératrice aimerait que Viollet-le-Duc soit l’architecte du nouvel opéra et Charles Garnier le sait bien. IL va alors la jouer fine quand l’impératrice, un brin critique, lui demande: «Mais quel est donc ce style, M. Garnier ? Il n’est ni grec, ni même Louis XV ou Louis XVI! », il répond avec aplomb: « Ces styles sont dépassés. Ici, c’est du Napoléon III, Madame. Et vous vous plaignez?». La réponse est claire: l’Opéra Garnier est de style Napoléon III. Un style flamboyant et éclectique, mélange de 18e, de baroque, de goûts antiques ou encore de Renaissance qui privilégie la polychromie, et le faste des matériaux et des ornementations.


Si vous voulez observer le style Napoléon III je vous invite à visite le Palais Impérial de Compiègne, mais aussi celui de Fontainebleau, ou encore dans les appartements Napoléon III du Louvre, et bien sûr l’Opéra Garnier à Paris.


En attendant et pour en savoir plus, vous pouvez retrouver mes articles et podcasts dédiés à mes visites de l’Opéra Garnier et des châteaux de Compiègne et Fontainebleau ici, dans la rubrique Les Visites Guidées.


Et puis, n’hésitez pas à partager ce post et à me suivre sur mes comptes Instagram, Facebook, Twitter et sur ma chaîne YouTube pour retrouver toutes mes actualités et d’autres anecdotes!

Pour en savoir plus, retrouvez mes articles et podcasts dédiés à mes visites de l’Opéra Garnier et des châteaux de Compiègne et Fontainebleau sur mon blog (lien en bio).

N’hésitez pas à partager ce poste et à me suivre sur Instagram, Facebook, Twitter et YouTube.

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout