ANECDOTE: LE POINT DE VUE DU ROI DANS LES JARDINS DE VERSAILLES

Ecoutez le podcast ici

Ce week-end, c’est le printemps! Pour l’occasion, suivez-moi dans les jardins les plus connus de France, au Château de Versailles.

Dès 1661, Louis XIV décide d’agrandir et de transformer l’ancien relais de chasse dont il a hérité de son père, Louis XIII, pour en faire un palais grandiose, digne du roi et de la cour de France.

En même temps qu’il commence les travaux pour bâtir son château, le Roi Soleil va confier la transformation et la réalisation des jardins situés à l’arrière du château de Versailles au talentueux jardinier André Le Nôtre. Ce dernier en fait de spectaculaires jardins à la française. Là où Louis XIII avait créé des parterres et de simples carrés boisés, il imagine des bosquets, véritables salons de verdure extérieurs agrémentés de jeux d’eau et de décors stupéfiants. Ces bosquets (15 aujourd’hui) font encore la réputation de Versailles. Pour le Roi Soleil, la beauté des jardins est aussi importante que celle du palais pour montrer la grandeur du pouvoir royal.


D’ailleurs, comme vous le savez peut-être, Louis XIV avait édicté un parcours de visite précis pour découvrir de manière optimale la magnificence de ses jardins. Ce guide de visite écrit de la main du roi et titré « Manière de montrer les jardins de Versailles » est même toujours disponible aux éditions Artlys.


Mais au-delà de cet itinéraire choisi, au cœur des allées et bosquets, connaissez-vous ce qu’on appelle le point de vue du Roi? Il s’agit d’un endroit précis situé dans le jardin, un point d’observation où Louis XIV pouvait admirer, en maître, une nature domestiquée à la perfection par l’architecture de ses jardins à la française.

Situé en contrebas du bassin de Latone et en haut de l’allée Royale qui mène au bassin d’Apollon et au Grand Canal, le point de vue du Roi permet au visiteur d’observer d’un seul coup d’œil les principales diagonales qui mènent aux différents bosquets, mais aussi et surtout les quatre bassins des quatre saisons qui ponctuent les allées du jardin. Ainsi, depuis ce poste d’observation, en dominant les saisons, Louis XIV s’imposait en maître du temps et de la nature.


Tourné vers le Grand Canal, on observe ainsi à gauche les bassins de Bacchus (Automne) et Saturne (Hiver), et à droite ceux de Cérès (Eté) et Flore (Printemps):

  • Créé par Tuby (1674), le Printemps est incarné par la déesse des jardins et de la fécondité, Flore, entourée de fleurs.


  • Créé par Regnaudin (1673), l’Été est représenté par Cérès, déesse des moissons avec sa couronne d’épis, une serpe et un décor de gerbes de blé et de fleurs.


  • Créé par les frères Marsy (1674), l’Automne est personnifié par Bacchus, dieu de la fécondité et du vin, vautré sur des grappes de raisin.


  • Créé par Girardon (1677), l’Hiver est figuré par Saturne, dieu du temps et du sommeil, sur un lit de coquillages et de congélations.


Mais en plus de permettre au souverain d’observer les quatre saisons simultanément, ce point de vue laisse paraître une autre spécificité conçue pour marquer la domination du Roi sur le monde et son environnement : les saisons chaudes (printemps & été), se trouvent au nord, tandis que les saisons froides (automne & hiver) se situent dans les parterres sud. Il s’agit de montrer encore une fois qu’ici, le roi décide et contrôle tout, et qu’il est au-dessus des lois de la nature.


Pensez à vous positionner sur le point de vue du Roi la prochaine fois que vous visiterez Versailles. Peu de visiteurs le connaissent, mais c’est un bon poste d’observation de ces magnifiques jardins.

Sources

  • Guide officiel ‘les Jardins de Versailles’ aux éditions du Château de Versailles – RMN (Réunion des Musées Nationaux)

53 vues0 commentaire