POINT ANECDOTE: HÉLOÏSE & ABÉLARD, LES AMOUREUX DU PÈRE LACHAISE

Ecoutez le podcast ici

A l’occasion de la Saint-Valentin qui approche, je vous propose de vous parler d’amour. Pour cela, je vous donne rendez-vous au cimetière du Père Lachaise. Un lieu insolite pour les histoires d’amour, me direz-vous, mais c’est ici, dans la 7e division, que le 6 novembre 1817, les corps des Roméo & Juliette parisiens, Héloïse et Abélard, ont été transférés afin qu’ils reposent ensemble pour l’éternité.


Une translation qui s’est avéré être aussi un joli coup de communication pour le cimetière du Père Lachaise. En effet, inauguré en 1804 sous le Premier Empire, ce cimetière, comme les autres cimetières parisiens construits en périphérie de la capitale, avait pour vocation d’éloigner les morts du centre de la ville afin de l’assainir, mais aussi d’accueillir plus de corps, les terrains parisiens étant devenus trop petits. Or les habitants rechignent à se faire enterrer dans ce nouveau cimetière de l’est de la capitale. Aussi, en 1817, afin de motiver la population, on y fait transférer deux célébrités françaises, Molière et La Fontaine, mais aussi un couple mythique, Héloïse et Abélard. A partir de là, de nombreuses personnalités choisiront de reposer au Père Lachaise.

En pleine période du Romantisme, l’installation du célèbre couple du 12e siècle sous la petite chapelle blanche néo-gothique réalisée par Alexandre Lenoir est un événement.

Mais qui sont Héloïse et Abélard?

Pierre Abélard est un théologien et professeur reconnu du quartier de la montagne Sainte-Geneviève à Paris. En 1115, à 36 ans, il est engagé comme précepteur d’Héloïse, âgée de 22 ans, nièce de Fulbert, un influent chanoine de Notre-Dame. Au fil des classes, le professeur et l’élève tombent passionnément amoureux, passant plus de temps à s’embrasser qu’à étudier, comme le dit lui-même Abélard en 1132 dans son «Histoire de mes malheurs»: «Il y avait plus de baisers que d’explications, mes mains revenaient plus souvent à ses seins qu’aux livres». Des cours très passionnels, donc.


Cet amour secret donnera naissance à un enfant, Astralabe, qui sera confié à la sœur d’Héloïse. Mais quand Fulbert découvre cette relation, il envoie deux hommes pour castrer Abélard dans la nuit. Ce dernier se retire au monastère et enjoint Héloïse d’entrer au couvent. Leur correspondance restera forte et soutenue, mais ils vivront désormais séparés. Abélard meurt en 1142 et est enterré à l’abbaye du Paraclet en Champagne. Héloïse lui survit 22 ans, un reste de vie «plus lourd à porter que n’importe quelle mort», dira-t-elle. Elle est alors inhumée à ses côtés et les amoureux se retrouvent ainsi réunis dans la mort et pour l’éternité. Cette histoire d’amour restera gravée dans les mémoires des Parisiens, jusqu’à ce 6 novembre 1817 où elle est consacrée par la ville de Paris à l’occasion du transfert de leurs deux corps au Père Lachaise.


Si vous ne connaissez pas le cimetière du Père Lachaise, n’hésitez pas à vous y promener. C’est un parc paisible, romantique et arboré, assez rare à Paris, mais c’est aussi un lieu d’histoire où chacune des 69 000 tombes raconte les personnalités anonymes ou célèbres qui y reposent.

Découvrez aussi l’ancienne habitation d’Héloïse et Abélard (1118) rebâtie en 1849 au 11 quai aux Fleurs à Paris (4e arrondissement).


Sources

  • Le Guide Vert Michelin : « Paris, 75 idées de promenades »

  • Le supplément du Parisien « Histoires de Paris, dans le secret des cimetières parisiens »

73 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout