top of page

27 SEPTEMBRE 1601: NAISSANCE DU FUTUR LOUIS XIII

Dernière mise à jour : 15 mars 2023


Le 27 septembre 1601, il y a 421 ans, naissait le futur Louis XIII, dauphin de France et fils du roi Henri IV (1553-1610) et de sa seconde épouse, la reine Marie de Médicis (1575-1642).


Pour l’occasion, suivez-moi dans le salon Louis XIII du château de Fontainebleau où il vît le jour. Située dans les grands appartements d’apparats où vivaient les rois de France (puis les empereurs), cette pièce sera, jusqu’au 16e siècle, le Cabinet du Roi, avant de devenir le salon Louis XIII après la naissance, ici-même, du futur roi de France.


Une question se pose alors: pourquoi la reine accouche-t-elle dans cette pièce et non dans son appartement? En réalité, la chambre de Marie de Médicis est trop exigüe pour l’accouchement. Car à l’époque et sous la monarchie, on accouche en public pour éviter les doutes sur l’origine royale du bébé qui naît. La chambre de la reine étant trop petite pour recevoir la cour, il a fallu organiser l’accouchement dans cette grande salle.

On connaît bien le récit de la naissance de Louis XIII, relatée en détails par Louise Bourgeois, la sage-femme présente ce jour-là. Elle raconte ainsi que tout commence ce 27 septembre 1601, vers minuit, quand les douleurs de la reine deviennent plus intenses.


Pensant que l’arrivée de son enfant est toute proche, Henri IV envoie chercher les princes de sang qui doivent, selon le protocole, assister à l’accouchement: les princes de Conti, de Soissons et de Montpensier. Arrivés vers les deux heures, peu enthousiastes (ce qui ne manquera pas d’agacer le roi), ils repartent rapidement, comprenant que l’attente peut être encore longue. Vers les quatre heures du matin, on place la reine sur sa chaise d’accouchement en velours cramoisi. Le travail va durer plus de 22 heures (22 heures et quart exactement) mais le roi, impatient, va rester à ses côtés, se faisant relayer lorsqu’il doit s’absenter (pour manger par exemple).


Quand enfin l’enfant arrive, il apparaît affaibli. La sage-femme décide alors, avec l’accord du roi, de lui ‘souffler’ du vin dans la bouche pour le revigorer, comme c’était l’habitude. Elle se tourne ensuite vers le roi qui, inquiet, lui demande: «Sage-femme, est-ce un fils?». Et bien oui, ce sera un fils! Henri IV est fou de joie et, levant les yeux au ciel, en larmes, il rend grâce à Dieu et s’empresse d’aller féliciter la reine.


Dans le salon Louis XIII, beaucoup d’éléments rappellent la naissance du futur monarque. Souvenir de l’événement royal qui s’y est déroulé, le superbe médaillon au plafond représente ainsi Louis XIII enfant, juché sur un dauphin, l’emblème des futurs rois.

Très bien conservée dans son décor de la fin du 16e et du début du 17e siècles, ce salon présente en revanche un mobilier de style Louis XV réalisé sous le Second Empire. On remarque, par exemple, les chaises fines dorées, dites «chaises volantes», typiques du 19e siècle. Pourquoi «volantes»? Simplement parce qu’elles pouvaient être déplacées selon les besoins, quand auparavant chaque meuble était affecté à une fonction et un endroit précis. Le 19e siècle est aussi présent à travers les chauffeuses et autres fauteuils capitonnés confortables typiques du Second Empire où l’esthétique doit avant tout s’accorder avec le confort.


Sources

Commentaires


bottom of page