top of page

ALLÉGORIES DU PRINTEMPS AU CHÂTEAU DE VERSAILLES


Bassin de Flore Versailles

Le printemps arrive (l’une de mes saisons préférées avec l’automne)! Suivez-moi pour l’occasion au château de Versailles afin de découvrir quelques-unes des représentations du Printemps incarnées par la déesse Flore, une divinité célébrée par la Rome Antique dont le rôle était d’assurer le renouveau de la nature et de protéger la floraison des cultures -céréales comme arbres fruitiers. Elle est souvent représentée entourée de fleurs, symboles de la renaissance du monde après le froid hivernal.


Parmi les figures de Flore disséminées à Versailles, on retrouve, dans les jardins, le magnifique bassin du Printemps. Il fait partie d’un groupe de quatre bassins creusés à partir de 1662 et finalisés entre 1673 et 1677 avec des décors de plomb, d’or et de peintures au naturel. Ces quatre bassins circulaires sont disposés dans deux allées parallèles, de part-et-d ’autres de l’allée Royale, cette allée qui court en contrebas de la terrasse arrière du château jusqu’au Grand Canal. Côté Sud, se trouvent les bassins de l’Automne et de l’Hiver. Côté Nord, ceux du Printemps et de l’Été. Ici, les saison chaudes sont étrangement placées au nord, les saisons froides au sud, mais attention, n’y voyez aucune erreur: il s’agit en réalité de marquer la puissance du roi qui décide et contrôle tout, même la nature.

Créé en 1674 pour Louis XIV par le sculpteur français d’origine italienne Jean-Baptiste Tuby (1635-1700), le bassin du Printemps représente la déesse Flore allongée sur un parterre de fleurs colorées -héliotropes, roses, anémones, bleuets-, et accompagnée de quatre amours (jeunes angelots) jouant avec des guirlandes florales.

Statue de Flore à Versailles par Nicolas Poussin
Statue de Flore à Versailles




Dans les jardins, toujours, au gré des bosquets, il n’est pas rare de croiser des sculptures allégoriques des saisons, comme cette statue immaculée de Flore en marbre blanc, réalisée par Nicolas Poussin entre 1655 et 1661.





Mais à Versailles, le Printemps ne se contente pas des extérieurs. Rendez-vous dans la Galerie Basse du château qui communique entre l’appartement du Dauphin et ceux de Mesdames, les filles de Louis XV, mais aussi entre la cour de Marbre (à l’avant de l’édifice) et les jardins (à l’arrière). Ici est exposé un ensemble de sculptures allégoriques représentant les saisons et les phases du jour et de la nuit. Parmi ces œuvres, dans la partie haute de la galerie, trône une magnifique Flore. Cette statue de marbre réalisée entre 1674 et 1681 par Laurent Magnier (1615-1700) a été initialement commandée par le contrôleur général des Finances du Roi, Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), pour orner le parterre d’Eau sur la terrasse du château, en même temps qu’un ensemble de 24 sculptures. Elle a aussi été, un temps, exposée dans l’appartement du Comte de Toulouse, fils légitimé de Louis XIV et de sa favorite Madame de Montespan. Coiffée d’une guirlande florale, la déesse Flore y est représentée légèrement vêtue et portant un panier de fleurs.

Bon début de Printemps à vous!

Commenti


bottom of page