POINT ANECDOTE DE BONNE ANNÉE :COMMENT FÊTAIT-ON LE NOUVEL AN À VERSAILLES ?

Ecoutez le podcast ici

Contrairement à aujourd’hui, on n’offrait pas spécifiquement de cadeaux à Noël sous l’Ancien Régime. Noël est alors une fête à la dimension toute religieuse où, à la Cour de France, les prières et la dévotion remplacent les jeux et les présents. Bien sûr, un dîner est organisé la veille de Noël avec, dès Louis XIV, une dinde (l’animal importé d’Amérique est élevé à Versailles) et des marrons, notamment des marrons glacés, inventés à cette époque.


Pour ce qui est des cadeaux, on en offre bien à cette période de l’année, mais plus tard, lors des célébrations de la nouvelle année, autour du 1er janvier donc. En effet, pour marquer leur reconnaissance ou leur amitié envers les courtisans, dès le règne de Louis XIV (1643-1715), le roi, la reine, les princes et princesses de sang et autres membres de la famille royale ont pour coutume de distribuer des étrennes sous formes de présents -objets précieux, médailles, tabatières en or- ou de sommes d’argent.


Pour le réveillon, sous Louis XV (r. 1715-74) et Louis XVI (1774-93), c’est souvent dans le Cabinet de la Pendule du Petit Appartement du Roi à Versailles que la famille royale, entourée de ses proches -famille et amis-, attend minuit et le passage à la nouvelle année. Depuis son installation dans cette pièce privée en 1754, la pendule qui s’y trouve, réalisée par l’ingénieur Claude Siméon Passemant, l’horloger Louis Dauthiau et le bronzier Jacques Caffieri, indique la date, l’heure, les phases de la Lune et le mouvement des planètes. Une précision indispensable pour célébrer au mieux le nouvel an!



Une autre tradition se déroule également dans le Petit Appartement pendant les fêtes de fin d’année à Versailles. Tout se passe dans la salle à manger dite ‘aux Salles neuves’ ou encore ‘le salon des porcelaines’. Construite en 1769 dans un style qu’on appellera Louis XVI, elle devient la salle à manger des soupers au Petit Couvert des rois Louis XV et Louis XVI. Chaque année, à Noël, cette pièce accueillait une tradition née sous Louis XV et qui se perpétuera sous le règne de son petit-fils: ici et dans les pièces suivantes, on exposait les plus belles porcelaines fabriquées par la manufacture de Sèvres. La Cour, les princes et autres invités pouvaient alors les acheter. Une façon de soutenir financièrement la manufacture royale. C’est cette tradition qui donnera le surnom de ‘salon des Porcelaines’ à cette pièce.


Pour en savoir plus sur le Petit Appartement du Roi à Versailles, retrouvez ma visite dans l’article et le podcast disponibles sur ce blog.

Sources

4 vues1 commentaire