top of page

LA BIBLIOTHÈQUE DE L’EMPEREUR À COMPIÈGNE


Rendez-vous aujourd’hui dans la bibliothèque de l’Empereur au château de Compiègne. Ici, l’empereur est Napoléon 1er. En effet, si Compiègne est d’abord une résidence royale (depuis Charles V à la fin du 14e siècle jusqu’à Louis XVI en passant par Louis XIV et Louis XV qui y séjourneront régulièrement), le château est devenu Palais Impérial après la Révolution quand Napoléon le redécouvre et décide de le rénover entre 1808 et 1810. C’est ici qu’après son divorce d’avec Joséphine fin 1809 il recevra pour la première fois sa future épouse, la jeune archiduchesse d’Autriche Marie-Louise.

Napoléon réaménage ainsi les lieux, créant des appartements d’apparat comme des espaces plus privés pour lui-même et l’impératrice. Parmi ces appartements, il est une pièce qui témoigne particulièrement de la présence de l’empereur à Compiègne: sa bibliothèque. Napoléon est en effet un bourreau de travail. Il dort peu et s’attèle à la tâche dès qu’il le peut. Aussi fait-il construire ce bureau-bibliothèque à l’extrémité de son appartement d’apparat, juste à côté de sa chambre, et à la jonction de ses petits appartements plus intimes, et de ceux de l’impératrice. Il peut ainsi travailler, tout en restant proche de ses espaces de repos et de ceux de son épouse à qui il peut rendre visite rapidement via une porte en trompe-l’œil façon bibliothèque.

Les décors et boiseries surmontés d’empiècements en bronze doré donnent ici à cette bibliothèque un style très Premier Empire. Le sublime plafond peint par Girodet en 1815 (qui doit être rénové prochainement) représente Minerve, déesse de la sagesse et de l’intelligence, entourée d'Apollon, dieu de la beauté, des arts et de la poésie, et de Mercure, dieu du commerce, du voyage et messager des dieux. Il s’agit ici de démontrer que la sagesse est bien à la source de toute connaissance.


Le mobilier de 1808-1810 est lui aussi typique du Premier Empire: massif, rectiligne, en acajou et décoré de bronze ou de dorures ostentatoires, comme ici les assises en bois doré recouvertes d’une étoffe vert empire, ou encore les tables pliantes en bois d’acajou. On remarque aussi le sublime et impressionnant bureau mécanique réalisé pour l’empereur par Jacob-Desmalter, et les échelles en bois qui rappellent la fonction de la pièce et permettent d’accéder aux nombreux ouvrages exposés. À propos de ces ouvrages, ce ne sont pas ici ceux de Napoléon, les siens ayant été dispersés en 1889, mais des livres de la bibliothèque nationale, installés ici à l’occasion de la venue du Tsar de Russie Nicolas II en 1902.


N'hésitez pas à vous rendre au Palais de Compiègne. Au-delà de cette magnifique bibliothèque, c’est un lieu incontournable du patrimoine historique français. Un château marqué par les résidents prestigieux qui l’ont habité, du Moyen-Âge à l’Ancien Régime, en passant par les Premier et Second Empires.

Comments


bottom of page