LE CABINET DU CONSEIL DU ROI À VERSAILLES


Rendez-vous aujourd’hui au château de Versailles. Depuis que Louis XIV (règne 1643-1715) a transformé et agrandi le pavillon de chasse de son père Louis XIII (règne 1610-43) pour en faire la résidence principale de la Cour de France qui s’y installe en mai 1682, ce palais grandiose, souvent copié mais jamais égalé, est devenu le lieu central du pouvoir monarchique absolu de l’Ancien Régime. Parmi les 2300 pièces (environ) que nous connaissons du château, l’une en particulier représente ce pouvoir royal: le cabinet du Roi ou cabinet du Conseil.


Situé dans le Grand Appartement du Roi, entre le Petit Appartement, espace privé du souverain, la Galerie des Glaces, lieu de représentation ultime s’il en est, et la chambre du monarque, point central de l’étiquette et de l’autorité royale, c’est dans le cabinet du Conseil que s’organisait la vie de cour: travail quotidien, du roi avec ses ministres, audiences particulières, les Grands Officiers y prêtent serment, on y réfère les naissances, mariage et deuils royaux… c’est ici que Louis XV, le 1er mai 1756, signe le traité d’alliance avec Marie-Thérèse d’Autriche, qui s’oppose à la Prusse et l’Angleterre et renverse les alliances européennes établies depuis plusieurs siècles. C’est là aussi qu’en 1775, Louis XVI décide de soutenir la guerre d ‘indépendance d’Amérique, fondatrice des Etats-Unis.

Mais ce cabinet n’a pas toujours eu l’apparence qu’on lui connaît. Au départ, divisé en deux pièces, on y trouvait la chambre du Petit Appartement du Roi et l’un de ses petits cabinets. Le tout ouvrait sur une grande terrasse qui sera remplacée ensuite par la célèbre Galerie des Glaces. En 1684, Louis XIV en fait le cabinet du Roi où il préside son conseil des Ministres, et le cabinet des Termes (nommé ainsi en référence aux décors du plafond) où il reçoit les princes et princesses de la famille royale pour le souper. Les murs des deux pièces étaient recouverts de miroir, et des objets et bijoux précieux y étaient exposés. C’est Louis XV qui, en 1755, avec l’aide de son architecte Ange-Jacques Gabriel, réunit les deux pièces en un seul grand cabinet du Conseil et les fait redécorer : une étoffe brochée bleu et or sur les portes, les sièges et la table; de sublimes boiseries dorées sculptées par Antoine Rousseau où des petits Génies représentent les différents conseils du roi en temps de paix et de guerre… On peut y observer aujourd’hui des objets d’art ayant appartenu à Louis XV et Louis XVI: la pendule provenant de la chambre du roi à Compiègne exposée sur la cheminée en marbre griotte réhaussée de bronze doré; les deux vases en porcelaine de Sèvres réalisés par Pierre-Philippe Thomire pour Louis XVI représentant Mars et Minerve; le buste en porphyre (roche magmatique rouge) d’Alexandre le Grand sculpté par François Girardon…


Le cabinet du Conseil est une pièce incontournable du château de Versailles où l’on ne peut que ressentir la beauté des lieux et la puissance royale d’une monarchie d’Ancien Régime disparue.

Sources

63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout