top of page

POINT ANECDOTE: POURQUOI LA CONCIERGERIE S’APPELLE LA CONCIERGERIE?



La Conciergerie est un monument qui m’a marqué dès mes premières visites parisiennes. Cet édifice qui longe la Seine au cœur de la Capitale m’a toujours impressionné avec ses deux tourelles tout droit sorties du Moyen-Âge. Le meilleur moment pour la contempler selon moi ? Le soir, lorsqu’éclairée, elle semble donner toute sa féérie à la Ville Lumière.


Mais la Conciergerie, c’est avant tout un monument dont l’histoire se confond incontestablement avec celle de la Monarchie puis de la République françaises.


Demeure Royale du 6e siècle à la fin du 14e siècle, elle va peu à peu incarner le pouvoir monarchique centralisé au cœur de la Capitale du royaume de France: Paris. Délaissée comme résidence principale des rois à la fin du 14e siècle, elle reste le siège du Parlement de Paris et de l’administration du Royaume. Le pouvoir judiciaire s’y impose et on y intègre rapidement une prison.


Haut lieu de la Révolution française, et notamment de la Terreur entre 1793 et 1794, la Conciergerie accueillera le Tribunal révolutionnaire dès 1792, et sa prison regorgera « d’ennemis de la révolution ». La plus célèbre des prisonnières, Marie-Antoinette, y passera ses derniers jours. Si la Conciergerie ne possède plus de prison depuis 1934, elle héberge aujourd’hui encore le Palais de Justice, même si une partie des effectifs et des fonctions judicaires, comme le Tribunal de Grande Instance, ont migré en 2018 vers le 17ème arrondissement de Paris.


Mais alors, savez-vous pourquoi on l’appelle la Conciergerie?

Dès le règne de Philippe II Auguste (1180-1223), il faut savoir que lorsque le Roi part en croisades, il laisse l’administration du royaume à ses conseillers, et la gestion de son palais royal à un concierge qu’il nomme pour l’occasion. Mais c’est sous le règne de Charles V le Sage (1364-1380), alors que le Palais est délaissé comme résidence royale à la faveur du Louvre, que le lieu est définitivement confié au concierge. Ce dernier a les pouvoirs de basse et moyenne justice, c’est-à-dire qu’il gère la justice des délits mineurs (c’est l’équivalent de notre tribunal de première instance). Une prison va alors être aménagée dans les parties basses du bâtiment qui prend bientôt le nom de «Conciergerie».


J’espère que cette anecdote vous a plu. N’hésitez pas à la partager, ni à visiter la Conciergerie. C’est un monument riche d’histoire et souvent méconnu. Retrouver aussi l’article et le podcast de la visite que j’en ai faite sur ce blog, et pensez à me suivre sur Facebook, Instagram & YouTube pour d’autres anecdotes et visites.

159 vues0 commentaire
bottom of page