top of page

QU'EST-CE QUE LA GRANDE SINGERIE DU CHÂTEAU DE CHANTILLY?

Dernière mise à jour : 18 avr.



Aujourd’hui, l’anecdote que je vous partage se déroule au Château de Chantilly, dans l’Oise.


Pour rappel, le château de Chantilly a subi de nombreuses transformations au cours de ses huit siècles d’histoire.


Le monument que l’on voir aujourd’hui est le résultat des travaux de rénovation menés au 19e siècle par le dernier propriétaire du lieu, le Duc d’Aumale (16 janvier 1822 - 7mai 1897), fils du Roi des Français Louis-Philippe 1er qui règne sur la Monarchie de Juillet de 1830 à 1848.


Le Duc d’Aumale restaure et relie les deux bâtiments qui composaient historiquement l’édifice : le grand et le petit châteaux.



Aujourd’hui, je vous invite au 1er étage du Grand Château, dans une pièce insolite située dans ce qui était au 17e siècle les Grands Appartements du Prince de Condé. Cette pièce étonnante, c’est la Grande Singerie.


Alors, Pourquoi la grande singerie ?

Non, on n’élevait pas de singes dans cette pièce. On n’y organisait pas non plus de concours de grimaces ou de "singeries".


En réalité, pour comprendre pourquoi cette salle décorée dans les années 1730 s’appelle la Grande Singerie, il faut bien en observer les éléments de décoration.


Si vous regardez en détails les peintures et les objets exposés, vous verrez que tous les personnages que l’on voit ne sont pas des personnes… mais sont en fait… des singes !



Mais alors, pourquoi autant de singes ?

Il faut savoir qu’au 18e siècle, il est très à la mode de représenter des singes et des « singesses », néologisme qui désigne les singes féminins, imitant les faits et gestes des hommes et femmes de l‘époque, et en particulier de l’aristocratie.


Il s’agit ainsi de se moquer d’eux et de leurs travers ! C’est un genre de caricature du 18e siècle, en somme.


La Grande Singerie et la Petite Singerie (qui se situe, elle, dans els appartements privés du duc d'Aumale au rez-de-chaussée du Petit Château) sont de rares témoignages encore existants aujourd'hui de ces "singeries" du 18e siècle.



Si vous voulez en savoir plus sur le Château de Chantilly, retrouver des photos et le récit de ma visite guidée dans l’article et le podcast dédiés disponibles ici, sur mon blog, et sur les plateformes habituelles de podcasting.


N’hésitez pas aussi à vous abonner à ma chaîne YouTube, comme à mes comptes Instagram, Facebook et Twitter !



Comments


bottom of page