QUELLES SONT LES ORIGINES DE NOS MUSEES?


Si nous prenons aujourd’hui plaisir à arpenter les allées de nos musées (la France bat des records avec plus de 1250 établissements), en connaissez-vous vraiment les origines ?


Le mot musée vient du grec museion, soit littéralement, le « Temple des Muses ». Aujourd’hui, c’est un lieu d’exposition d’œuvres artistiques, culturelles, sociétales ou même scientifiques.



Mais le musée tel que nous le connaissons est finalement assez récent.


Dès le 13e et 14e siècles, les Rois de France comme Charles V par exemple, mais aussi les Princes et les Ducs du royaume, comme le célèbre Duc de Berry, vont se servir du mécénat d’art pour démontrer leur puissance et leur magnificence. Ce qu’on appelle magnificence à l’époque, c’est la capacité de ces rois et de ces princes à dépenser leur richesse de manière ostentatoire et fastueuse pour eux, bien sûr, mais aussi généreusement pour les autres, afin de montrer leur grandeur et leur domination. A travers le mécénat, il s’agit ici pour eux de faire preuve de magnificence et de puissance en montrant leur capacité à acquérir des œuvres d’art et des pièces remarquables.


Mais c’est à la Renaissance, à partir de la fin du 15e siècle, que, par imitation avec les princes italiens, les Rois de France vont officiellement s’inscrire dans un mécénat renforcé et engagé. François 1er, qui règnera de 1494 à 1547, va passer beaucoup de temps en Italie dans sa jeunesse puis au cours de sa campagne militaire italienne. Il va ainsi non seulement rassembler des œuvres mais aussi et surtout soutenir financièrement des artistes en qui il croit. François 1er va aussi faire appel à des artistes peintres et des architectes pour décorer les châteaux royaux, comme le célèbre artiste italien le Primatice qui va contribuer à faire de Fontainebleau le palais royal prestigieux qu’il est devenu. Ses successeurs vont ensuite continuer à entretenir cette forme de mécénat royal.

Ainsi, au 16e siècle, Henri IV, qui va régner de 1589 à 1610, va faire bâtir la Grande Galerie du Louvre pour accueillir les collections royales qui ne cessent de s’agrandir.


Mais c’est Louis XIV qui va, au cours de son long règne de 72 ans (1643 - 1715), donner au mécénat royal ses lettres de noblesse. Le Roi Soleil va en effet mettre au cœur de son pouvoir royal le développement de savoir-faire artisanaux et artistiques qui feront le luxe et le prestige de la France, mais aussi le succès de la culture française dans toute l’Europe :

  • Louis XIV va enrichir les collections royales en investissant dans de nombreuses œuvres d’art.

  • Il va s’entourer des plus grands artistes de son temps : par exemple le musicien Jean-Baptiste Lully, le peintre Charles Le Brun ; les sculpteurs François Girardon et Antoine Coysevox, ou encore les architectes Louis Le Vau et Jules Hardouin Mansart…

  • Il va aussi créer des manufactures royales, comme la manufacture des gobelins pour les tapisseries ou celle des glaces pour les miroirs (qui contribuera à la magnifique Galerie des Glaces de Versailles), afin de permettre l’autonomie de la France en termes de savoir-faire d’excellence.

  • Il va également commander du mobilier et des œuvres pour ses châteaux comme le Louvre, Versailles ou encore Marly, dont il va décorer les intérieurs et les jardins (avec l’aide du célèbre André Le Nôtre) pour mettre en lumière sa gloire et celle de la couronne de France…

Vous l’aurez compris, Louis XIV va largement développer et étoffer les collections royales.


Mais ces collections royales sont plutôt encore privées et confidentielles.

Il faut attendre le 18e siècle, le siècle des Lumières, pour que les collections des plus fortunés commencent à s’exposer dans des galeries parisiennes ou des cabinets de curiosités qui rassemblent œuvres d’arts et autres curiosités scientifiques. En parallèle, des musées ouvrent à l’étranger comme le British Museum à Londres en 1759.


Mais en France, c’est la Révolution qui va tout changer. Les biens et domaines royaux comme ceux de l’Eglise et des nobles en fuite sont saisis et nationalisés. Un inventaire des œuvres est établi et en 1793 on crée la Musée Central des Arts au Louvre, mais aussi le Musée des Sciences et le Muséum d’Histoire Naturelle.


C’est donc là le début des musées que nous connaissons.

Il faut d'ailleurs savoir que dans les pays qui n’ont pas connu de telle révolution, beaucoup d’œuvres appartiennent encore à des collectionneurs privés et sont souvent prêtées par ces derniers à des musées ou pour des expositions ponctuelles.


Pour la suite de l’histoire, l’organisation des collections d’état va se poursuivre au 19e siècle, sous le Consulat (1799-1804) puis le Premier Empire (1804-1814/15) de Napoléon.

Pendant cette période, de nombreuses grandes villes de France mais aussi d’Europe qui sont annexées par l’Empire comme Bruxelles par exemple, vont recevoir le dépôt d’œuvres qui appartiennent à l’état français. Ces villes vont alors créer des musées pour les exposer.


Finalement, cette politique d’organisation et de répartition des collections nationales dans les musées va s’amplifier et se développer tout au long du 19e et du début du 20e siècles.

Ensuite, après la Seconde Guerre Mondiale, le développement des musées et surtout leur diversité va s’accroître avec notamment la naissance de grands projets comme le Centre Pompidou inauguré en 1977, le Musée d’Orsay en 1986, le Grand Louvre en 1989, ou encore plus récemment le MUCEM à Marseille inauguré en 2013 et le Musée des Confluences à Lyon inauguré, lui, en 2014.

Si les musées sont nombreux et s’ils existent depuis quelques siècles déjà en France, sachez qu’il faudra attendre la loi du 4 janvier 2002 pour qu’un statut spécifique définisse clairement les «musées de France» comme des institutions répondant à des critères scientifiques et culturels précis qui permettent de garantir la qualité des établissements et des œuvres présentées.

C’est ce qui nous permet aujourd’hui de nous rendre dans nos musées avec la garantie d’y trouver un programme et des collections de qualité.


Maintenant que vous en savez plus sur l’origine de nos beaux musées, courrez les visiter pour découvrir leur richesse culturelle et leurs chefs-d’œuvre !


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à la partager. Je vous invite également à consulter les autres articles et podcasts de mon blog pour découvrir toutes mes visites de lieux d’histoire et de culture, et à me suivre sur Instagram, Facebook, Twitter et YouTube !

7 vues0 commentaire