ANECDOTE: QU’EST-CE QU’UN MARIAGE MORGANATIQUE? L’EXEMPLE DE LOUIS XIV ET MADAME DE MAINTENON

Ecoutez le podcast ici

Dans la nuit du 9 au 10 octobre 1683, Louis XIV, âgé de 45 ans, épouse secrètement Françoise d’Aubigné, Madame de Maintenon, âgée de 48 ans, dans la chapelle du château de Versailles (Notez qu’ici il ne s’agit pas encore de la chapelle Royale que nous connaissons et qui n’a été commandée par le roi qu’en 1710). Celle qui sera la dernière favorite du Roi Soleil devient également cette nuit-là sa seconde et dernière épouse, une épouse qu'on appelle 'morganatique'.


Qu’appelle-t-on un mariage morganatique?

Un mariage morganatique est tout simplement un mariage entre un roi ou un prince avec une personne de rang inférieur. Ici, l'union du roi de France avec une femme de petite noblesse devenue marquise, Madame de Maintenon. Dans un mariage morganatique, l’épouse ne bénéficie officiellement d’aucun des privilèges qui incombent à sa nouvelle position. Elle n’est ainsi ni princesse, ni reine (comme ici, aurait pu l'être Madame de Maintenon), et elle est aussi exclue de l’héritage de son mari, tout comme leurs éventuels enfants.


Mais alors, pourquoi ce mariage entre Louis XIV et sa favorite?

Françoise d’Aubigné, veuve du poète Scaron, est devenue en 1669 la gouvernante des enfants que le roi a eu avec sa célèbre favorite, la piquante Madame de Montespan. Dans son hôtel particulier proche de Paris, Françoise élève en cachette les enfants illégitimes du Roi. Un roi qui, en père affectueux, rend régulièrement visite à sa progéniture. C’est là qu’il rencontre souvent Françoise dont il admire l’attention maternelle qu’elle donne à ses enfants adultérins, et dont il découvre peu à peu les qualités d’esprit. Les bâtards royaux, dont le nom de la mère est toujours officiellement inconnu, sont légitimés en 1673. Françoise revient alors à la cour de France.


Ses liens avec le Roi Soleil grandissant, elle est de plus en plus jalousée par Madame de Montespan, favorite déclinante. Face aux attaques de la Montespan, elle demande même à démissionner. Louis XIV la gratifie alors de 10 000 écus pour qu’elle reste. Avec cette somme, elle acquiert, le 27 décembre 1674, la seigneurie de Maintenon et devient Madame de Maintenon l’année suivante. Elle continue à y élever les enfants du Roi et de sa favorite.


Plusieurs événements vont alors faire basculer les sentiments de Louis XIV pour Françoise. En 1672, il est tout d’abord frappé par la douleur éprouvée par Madame de Maintenon à la mort de la fille aînée, âgée de 3 ans, qu’il a eu avec Madame de Montespan. Françoise apparaît beaucoup plus attristée que la propre mère de l’enfant. De même, il admirera la dévotion de Madame de Maintenon lorsque le duc du Maine, fils illégitime du Roi et de sa favorite, tombe gravement malade. Françoise n’hésite alors pas à parcourir des kilomètres et à franchir le col du Tourmalet jusqu’à Barèges, dans les Pyrénées, pour le faire soigner. Une preuve de sa grandeur d’âme qui accroît la faveur royale


Le 8 janvier 1680, Louis XIV nomme Madame de Maintenon seconde dame d’atours de la dauphine Marie-Anne de Bavière, une position créée pour elle qui la ramène à la cour. En parallèle, le Roi se lasse du caractère incontrôlable de Madame de Montespan qui, de surcroît, est impliquée dans l’affaires dite des poisons. Quand sa dernière favorite, Mademoiselle de Fontanges meurt en juin 1681, mais surtout après le décès de la reine Marie-Thérèse d ’Autriche le 30 juillet 1683, Louis XIV, libre, renforce sa relation avec Madame de Maintenon.


La cour la surnommera alors « Madame de Maintenant ». Sincèrement amoureux, vieillissant, le Roi décide alors de se remarier. Un mariage d’amour, cette fois, et non politique. Ce sera chose faite dans la nuit du 9 au 10 octobre 1683, dans le plus grand secret, en présence de seulement quatre témoins, et avec le soutien de l’Eglise catholique de France.

Mais pourquoi un mariage en pleine nuit? En réalité, à l’époque, il est de coutume de se fiancer avant de se marier. Aussi, il semblerait que Louis XIV et Madame de Maintenon se serait fiancés le 9 octobre, pour s’épouser le 10.

La cour n’est pas dupe de ce mariage mais rien n’est officiel. D’une grande influence sur Louis XIV qui souhaite une fin de vie plus pieuse et moins pêcheresse, l’épouse morganatique du Roi participera à l’image rigoureuse et parfois ennuyeuse que l’on donne à la fin de règne du souverain.


A la mort de Louis XIV le 1er septembre 1715, elle se retire à Saint-Cyr, dans la Maison royale de Saint-Louis, un pensionnat chargé d’éduquer les jeunes filles nobles et sans argent qu’elle avait créé en 1686. Elle y mourra le 15 avril 1719 à l’âge de 83 ans, et y sera enterrée.

7 vues0 commentaire