L’ORIGINE DE LA FLEUR DE LYS ROYALE

Ecoutez le podcast ici

Comme vous le savez, la fleur de lys (ou lis) est l’emblème des rois de France de l’Ancien Régime. Dans tous les châteaux et résidences royales que vous visiterez, vous verrez cette fleur symbolisée par trois pétales, sur les murs, les armes, les drapeaux, les peintures et autres objets des souverains français. Mais d’où vient ce choix de la fleur de lys comme emblème héraldique (blason, armoirie) de la royauté française?


Même si l’on s’accorde à dire que ce symbole a été choisi (ou en tout cas, utilisé pour la première fois sur son sceptre) par Charles II dit le Chauve (règne 832-877), petit-fils de Charlemagne, plusieurs légendes existent et se croisent pour expliquer ce choix.


On raconte tout d’abord que Charles le Chauve aurait pris la fleur de lys comme emblème en référence à Clovis (règne 481-511), le premier roi des Francs. En effet, après la bataille de Vouillé qu'il remporte en 507 et qui va assoir son pouvoir dans le sud du royaume, Clovis choisit l’iris comme symbole. Pourquoi? Simplement parce que cette bataille s’est déroulée le long d’une rivière bordée d’iris. En francique, la langue germanique des Francs, iris se dit ‘lisbloem’, soit fleur (bloem) de lis. Un terme qui serait resté, et le symbole royal serait en réalité une iris devenue lis au fil des siècles. Mais le lis et l’iris n’étant pas de la même famille, et aucun document historique n’ayant avéré cette explication, elle reste une jolie légende invalidée à ce jour.


Une autre explication prend ses racines dans la religion catholique. Dans la monarchie de droit divin, le roi tient son pouvoir de Dieu et non du peuple. La fleur de lys serait l’incarnation de cette inclinaison au divin. En effet, symbole de fécondité et de pureté associé à la Vierge Marie dans la religion chrétienne, le lys est donc la fleur de la Reine suprême, la mère de Jésus Christ. Portée par de nombreux Saints, elle devient par la suite aussi le symbole de l’abandon à Dieu. Ainsi, en portant la fleur de lys comme emblème, les rois de France revendiquent leur soumission à l’autorité divine, Dieu étant le seul au-dessus des souverains français. Les trois fleurs de lys de la couronne de France représentées sur les blasons incarneraient la Trinité, soit le Père, le Fils et le Saint Esprit, mais aussi les vertus théologales (vertus chrétiennes qui doivent guider les hommes dans leur rapport à Dieu et au monde), soit la Foi, l’Espérance et la Charité.


Enfin, une autre légende assimile la fleur de lys aux rayons du soleil, lui-même symbole du Christ et de la lumière divine. Ici aussi, cet emblème marque la relation étroite entre royauté et religion.



Concernant le dessin même de la fleur de lys de la couronne de France, là-aussi, on trouve plusieurs interprétations :

  • La barre horizontale séparerait le ciel de la terre: les trois pétales du haut incarnent Dieu qui observe les hommes sur terre (les petits pétales du bas).

  • Les 2 pétales courbes symboliseraient l’inclinaison et l’allégeance du roi à Dieu, droit (comme le pétale central) et autoritaire.

  • Le croisement de la barre horizontale et du pétale central vertical symboliseraient la croix du Christ, et les 2 autres pétales incarneraient l’Ancien et le Nouveau Testaments.

Quelle qu’en soit l’origine, après une première utilisation par Charles le Chauve, la fleur de lys aura été portée par Henri 1er (règne 1031-60), ses successeurs Philippe 1er (règne 1060-1108) et Louis VII (règne 1137-80) lui préférant la fleur de lotus, elle-aussi symbole de pureté, puis surtout par Louis IX dit Saint-Louis (règne 1226-70) qui fait définitivement du lys l’emblème des rois de France jusqu’à la Révolution de 1789 puis lors de la Restauration (.1814-30).


N'oubliez pas de bien observer le nombre de fleurs de lys croisées lors de vos prochaines visites, et à vous de choisir l’explication qui vous paraît la plus crédible pour le choix de ce symbole.

Sources



88 vues1 commentaire