top of page

POINT ANECDOTE: LE STYLE LOUIS XVI, C’EST QUOI?


Encore aujourd’hui, en décoration intérieure, on parle souvent de style Louis XVI. Mais comment se définit-il réellement? Quelle est son origine? Et, a-t-on raison, également, de l’appeler ainsi?


Louis XVI (règne 1774-1793) succède à son grand-père Louis XV (règne: 1715-1774), dont le style rocaille a marqué le règne par l’asymétrie, les courbes, les volumes tourmentés et l’excès de décors et d’ornementations.


Le style Louis XVI, au contraire, emprunte à l’étude et à la redécouverte des sites de Pompéi et d’Herculanum en Italie, les lignes droites, harmonieuses, géométriques et symétriques. Un goût pour l’Antiquité gréco-romaine, initié par la favorite du roi Louis XV Madame de Pompadour (1721-1764) dès les années 1755, qu’on appellera le style néo-classique.


Le style Louis XVI, qui s’étend en réalité de 1750 à 1795, est donc marqué par le retour à la ligne droite. Une ligne droite loin d’être synonyme de raideur puisque par des jeux de pans coupés ou d’ornementations légères, elle va s’imposer joyeuse et gracieuse. Le style Louis XVI oublie peu à peu l’idée de confort du style Louis XV avec notamment des dossiers de sièges plus droits, en forme de médaillons ou de chapeaux.


Si au départ on continue à utiliser le placage et la marqueterie des meubles développés avec le style rocaille, cette technique est peu à peu abandonnée pour laisser place au jeu naturel des veines du bois et permettre de jouer avec les différentes essences, selon leur densité et leur couleur. Le style Louis XVI aime le naturel et la simplicité. La sobriété est de mise, les proportions et les formes des meubles sont équilibrées et géométriques (carrées, ovales, rectangulaires, rondes, en demi-lune). Cependant, on n’oublie pas la fantaisie. Et les ornements restent présents pour ennoblir et enrichir le mobilier, les décors intérieurs et les boiseries: rosaces, médaillons, fleurs, lyres; guirlandes (répétitions d’un même motif: fleurs, entrelacs, feuillages, croisillons); cannelures des pieds de meubles; nœuds et rubans sculptés…


A l’image du style Louis XV né en partie de la création d’appartements privés et de la volonté de créer un luxe intime, le style Louis XVI invente également du mobilier adapté aux pièces plus petites et intimes des appartements intérieurs du roi: le bonheur du jour (une table ou un secrétaire surmonté d’un casier vitré, de glaces ou de portes en fausse-bibliothèque); la vitrine pour exposer ses bibelots; les commodes en demi-lune ou en console servante (ouverte de face ainsi que sur les côtés); le meuble bibliothèque; le secrétaire avec un ou deux vantaux…


Le style néo-classique se poursuivra en France bien après Louis XVI: sous le Directoire (1795-1799), le Consulat (1799-1804), le Premier Empire (1804-1815) et jusqu’à la Restauration (1815-1830). Cependant, là où le style Louis XVI interprète l’art antique, l’Empire, par exemple, le pastiche purement et simplement. La fonctionnalité prend le pas sur le confort, et la subtilité laisse place à la lourdeur.


Retrouvez ma visite guidée des Petits Appartements du Roi et de la Reine à Versailles dans les articles et podcasts dédiés sur ce blog.



Commenti


bottom of page