top of page

POINT ANECDOTE : POURQUOI LES FILLES DE LOUIS XV PORTAIENT-ELLES DES NUMÉROS ?


Pour répondre à la question ci-dessus, je vous propose un retour sur ma visite très instructive du Petit Appartement du Roi au château de Versailles. Une visite que je vous recommande et à travers laquelle vous découvrirez les pièces où le souverain pouvait vivre plus librement, moins contraint par les règles de l’Etiquette et de la cour, et en retrait de son Grand Appartement d’appart, plus officiel. En pénétrant dans la chambre privée de Louis XV, devant les portraits de certaines de ses filles qu’il aimait tant, j’ai appris une anecdote surprenante les concernant : si elles avaient bien un prénom, les filles du Roi étaient aussi nommées d’après un chiffre selon leur ordre de naissance. Mais une question se pose alors : pourquoi donc réduire les filles de France à un simple numéro?


Tout d’abord, il faut savoir qu’à la différence des filles célibataires de la noblesse qu’on appelait alors des Demoiselles, les filles de France (filles des rois et reines de France, donc) étaient appelées Mesdames. Chacune portait le titre de Madame, suivi de son prénom, sauf pour l’aînée qu’on appelait uniquement «Madame».

Louis XV et la reine Marie Leczynska auront 10 enfants en 10 ans dont 8 filles. Or, à l’époque, on ne nommait les enfants qu’une fois qu’elles étaient baptisées. Comme à la Cour de France, les enfants ne sont baptisés qu’entre 9 et 11 ans, les filles du Roi et de la Reine vont ainsi porter des numéros jusqu’à ce qu’un prénom leur soit donné. On les désignait alors par les appellations suivantes : « Madame Première, Madame Seconde, Madame troisième, etc.». Quand l’une se mariait ou malheureusement décédait, les suivantes remontaient alors d’un rang.

Voilà donc l’origine de cette étrange numérotation!


Concernant les filles de Louis XV, vous aviez ainsi:

  • Louise-Élisabeth de France (1727-1759), Madame, puis Madame Infante après son mariage en 1739 avec Philippe Ier de Parme, infant d’Espagne et l’un des fils cadets de Philippe V d'Espagne.

  • Henriette de France (1727-1752), la jumelle de Madame, titrée Madame Seconde, puis Madame au mariage de sa sœur en 1739

  • Marie-Louise de France (1728-1733), Madame Troisième

  • Marie-Adélaïde de France (1732-1800), Madame Quatrième, puis Madame Troisième, puis Madame Adélaïde et enfin Madame à la mort de Madame Henriette (1752)

  • Victoire de France (1733-1799), Madame Quatrième puis Madame Victoire

  • Sophie de France (1734-1782), Madame Cinquième puis Madame Sophie

  • Thérèse-Félicité de France (1736-1744), Madame Sixième

  • Louise de France (1737-1787), Madame Septième, qu’on appelait aussi Madame Dernière puisqu’après sa naissance, Louis XV et Marie Leczynsca vont vivre séparés et donc ne plus avoir d’enfants. Madame Septième sera ensuite nommée Madame Louise, puis Mère Thérèse de saint Augustin après son entrée au Carmel de Saint-Denis en 1770.


Pour entrer dans l’intimité de Mesdames, ne manquez pas la visite de leurs appartements au rez-de-chaussée nord du château. Comme pour beaucoup d’appartements princiers du palais, une partie de ces appartements ont été transformés en musée par le roi Louis-Philippe 1er (1830-1848). Mais vous pouvez encore découvrir ceux de Mesdames Adélaïde et Victoire qui les ont habités jusqu’à la Révolution.


Retrouvez aussi mon article et mon podcast dédiés à ma visite du Petit Appartement du Roi, et disponibles sur ce blog!
221 vues0 commentaire
bottom of page