5 JANVIER 1757: TENTATIVE D’ASSASSINAT SUR LOUIS XV

Ecoutez le podcast ici

Pour l’anecdote d’aujourd’hui, rendez-vous au château de Versailles, et plus précisément au niveau de l’entrée du Petit Appartement du Roi, dans la Cour Royale. Ici, il y a 265 ans, le 5 janvier 1757, le roi Louis XV réchappe d’une tentative d’assassinat qui aurait pu bouleverser le cours de l’Histoire.


Ce soir-là, vers 18 heures, le Roi descend de son Petit Appartement, accompagné du Dauphin son fils, du capitaine des Gardes du roi, des Grands et Petits écuyers et du colonel des Gardes Suisses. Alors qu’il s’apprête à sortir de la salle des gardes, un individu le frappe violemment. Il est immédiatement arrêté tandis que Louis XV, qui pense qu’on lui a seulement donné un coup de poing, porte simplement sa main à son côté droit. A la vue du sang, il comprend : il a été poignardé.

On le transporte dans sa chambre et on l’allonge. Pensant qu’il va mourir, le Roi demande un prêtre et confie le royaume au Dauphin. L’assassin est Robert-François Damiens. Âgé de 42 ans, ce domestique originaire d’Arras a travaillé pour plusieurs conseillers parlementaires. A force d’entendre ces derniers critiquer la relation de Louis XV avec sa favorite Madame de Pompadour, Damiens, qui est influençable, va vouloir régler le problème en éliminant ce Roi volage. Arrêté, il sera emmené à la Conciergerie où il sera jugé du 12 février au 26 mars 1757. Interrogé sous la torture pour savoir s’il avait des complices, il sera condamné à mort, écartelé et brûlé (il sera le dernier criminel à subir un tel sort digne d’un autre âge), accusé du crime suprême : celui de «parricide commis sur la personne du roi». Un crime de lèse-majesté, donc.


Cette anecdote, je l’ai apprise lors de ma visite guidée du Petit Appartement du Roi. Une visite que je vous invite grandement à suivre, et que vous retrouverez dans l’article et le podcast dédiés sur ce blog.

A propos du Petit Appartement du Roi:

Qd il crée son Petit Appartement lors des grands travaux du château, qui deviendra dès 1682 la résidence de la cour de France, Louis XIV (règne1643-1715) souhaite y exposer ses collections d’art et de bijoux. Seuls sa famille et des privilégiés sont invités à visiter ces lieux d’exposition en retrait des Grands Appartements officiels.


Son successeur Louis XV (règne 1715-74), moins adepte des contraintes de l’étiquette, cherche à se créer des espaces privés et reconfigure le Petit Appartement en un lieu de vie intime. Louis XVI (1774-93) en fera de même. Aujourd’hui, l’essentiel des aménagements reprend ceux de Louis XV.


19 vues0 commentaire